Thursday, June 17, 2010

Chilienne Jean Beausejour, la belle histoire


Le milieu de terrain de la sélection chilienne revient de loin. Parcours cahoteux, héritage familial dantesque et affublé d'un surnom de bande dessinée, Jean Beausejour a permis au Chili de remporter sa première victoire en Coupe du monde depuis 48 ans jeudi contre le Honduras. La première datait du 16 juin 1962 contre la Yougoslavie (1-0).

A peine voyait-il le jour que son sang immaculé était teinté de conquêtes. C'était écrit. Dans ses veines. Son père, d'origine haïtienne, l'ignore et le rejette. Ses parents divorcent. Cela ne change rien. Viviana Coliqueo est aux abois. Le petit Jean se réfugie dans les bras de son grand-père Andres Coliqueo. C'est lui qui s'occupe de tout. Andres veille sur Jean comme la prunelle de ses yeux, va le chercher à l'école, l'emmène aux entraînements de football et l'aide pour ses devoirs.

No comments:

Post a Comment