Thursday, June 10, 2010

FIFA: Le spectre de Belo Horizonte


La ville minière du nord-ouest de l’Afrique du Sud accueille le premier choc du Groupe C, qui opposera l’Angleterre aux Etats-Unis sur un air de déjà-vu aussi douloureux pour la première que prometteur pour les seconds. Le stade Royal Bafokeng résonnera sans doute de l’écho des fantômes du passé, lorsque les deux formations s’affronteront pour la première fois sur la scène mondiale depuis la victoire historique remportée par les Américains au Brésil il y a quelque 60 ans.

On nous a rabâché l’histoire de ces Yankees indisciplinés qui se sont imposés à la chance et au culot sur les Anglais, inventeurs du jeu et archi-favoris. Leur victoire 1:0 est tenue pour une aberration, un hold-up perpétré par d’insolents seconds couteaux rassemblés à la hâte à la veille de la phase finale, plus intéressés par les bars que par les terrains de foot. Tandis que David et Goliath fourbissent leurs armes en vue d’un remake attendu avec impatience, il est grand temps de revisiter le mythe.

No comments:

Post a Comment